top of page

Vols des batteries de scooters électriques

Un nouveau filon qui nécessite une organisation complexe

Une tendance à la hausse

Les vols de véhicules sont toujours très fréquents, que ce soit pour les deux-roues motorisés qui sont majoritairement victimes d'enlèvements pour être désossés et revendus en pièces détachées ou pour les automobiles de plus en plus dépouillées sur place des composants recherchés (moteur, roues, banquette...). Moins concernés jusqu'à présents, les véhicules électriques sont eux aussi touchés.

Si dernièrement les véhicules thermiques ont soufferts de vols de catalyseurs ou de siphonnage de réservoir ou encore d'écrans TFT, c'est la batterie lithium-ion qui est désormais ciblée sur les scooters électriques.

Sur les deux-roues électriques, la batterie est l'un des éléments le plus important. C'est d'ailleurs elle qui intervient majoritairement le prix du modèle. Ce n'est ainsi pas un hasard si elles sont aujourd'hui prises pour cible.

En Italie, les vols de batterie ont ainsi connu une nette hausse, en particulier sur les véhicules des flottes en libre service où elles sont démontées en quelques minutes pour être revendues. L'opération n'est toutefois pas à la portée de tous car celles-ci sont la plupart du temps dotées d'une interface codée qui nécessite de véritables moyens techniques pour pouvoir "reconditionner" ces batteries et les revendre. Il faut donc toute une organisation pour voler, reconditionner puis revendre les batteries.

Plusieurs cas d'organisation démantelées dans différentes villes transalpines ont ainsi fait la une des journaux ces derniers mois, comme à Milan où 19 personnes ont été perquisitionnées dans le cadre d'une enquête concernant le vol de 700 batteries entre 2020 et 2021, majoritairement auprès du prestataire CityScoot. 12 personnes ont été arrêtées.

Et si une batterie de ce type coute au moins 1.000 euros, les voleurs n'étaient rémunérés qu'entre 20 et 30 euros, tandis que les receleurs les revendent pour une centaine d'euros.

Comme toujours avec l'arrivée de nouvelles technologies, la filière du vol s'adapte et la tendance désormais observée dans toute l'Italie pourrait bien s'accentuer dans d'autres pays, en particulier à l'heure où les constructeurs se préparent à déployer des batteries échangeables.



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page